Communiqué de presse

Ludivine Dedonder et Thomas Dermine signent un protocole de coopération entre la Défense et la Politique scientifique pour le programme DEFRA (Defence-related Research Action)

Ce lundi 13 décembre, la Ministre de la Défense, Ludivine Dedonder et le Secrétaire d’État chargé de la Politique scientifique, Thomas Dermine, ont signé un protocole d’accord de coopération entre le Service public fédéral de programmation de la Politique scientifique (Belspo) et la Défense.

L’Institut royal supérieur de défense – l’IRSD, l’organisme responsable de la préparation et de la mise en oeuvre de la politique de recherche scientifique et de la gestion du programme de recherche scientifique de la Défense collaborera désormais avec Belspo pour le développement et pour l’organisation de son programme de recherche DEFRA.

Le programme DEFRA, Defence-related Research Action, est un programme de recherche scientifique pluriannuel avec un appel annuel adressé à l’industrie et aux institutions de recherche belges. Ce programme vise à mettre en place de manière structurée des partenariats en matière de R&D entre la Défense, le monde universitaire et l’industrie dans des domaines et selon des thèmes considérés comme prioritaires par la Défense.

Ces projets devraient également servir de levier aux institutions de recherche et à l’industrie pour élever leur niveau technologique et augmenter leurs chances de participer avec succès à d’autres programmes, tels que le Fonds européen de défense (European Defence Fund – EDF).

Le protocole d’accord signé ce jour est la conclusion d’une phase test aux conclusions positives et ayant d’ores et déjà abouti au lancement de trois projets de recherche : le premier, INSERT DB est un projet en gestion des ressources humaines en partenariat avec la KUL ; le deuxième, MONA, concerne le développement d’une nouvelle batterie miniature avec l’ULiège et le troisième, SALTO, touche le domaine de l’intelligence artificielle avec l’UCL.

Ludivine Dedonder, Ministre de la Défense : « Ma politique pour la Défense passe par la croissance des dépenses en matière de recherche scientifique et technologique. En 2021, ces coûts se sont élevés à près de 9 millions d’euros. Pour 2022, ce budget atteint environ 13 millions d’euros, dont près de 2 millions d’euros pour le programme DEFRA. Les budgets dédiés à la recherche scientifique et technologique et notamment la part dédiée au programme DEFRA augmenteront encore à l’avenir. À travers cette politique, je vise à renforcer notre base industrielle, à insuffler des effets positifs pour l’économie de nos entreprises mais aussi à créer des emplois sur notre territoire. Je suis donc convaincue qu’avec la signature de ce protocole d’accord, la Défense disposera d’un nouvel instrument efficace contribuant à la réalisation de nos objectifs dans les domaines de l’innovation, de la recherche scientifique et du développement technologique pour que nos ressources nationales en ces matières restent à la pointe. »

Thomas Dermine, Secrétaire d’État pour la Relance et les Investissements stratégiques, chargé de la Politique scientifique : « Je suis heureux que ma collègue Ludivine Dedonder ait fait appel à l'expertise présente au sein de BELSPO pour développer un instrument de recherche important pour la défense. BELSPO confirme son rôle de bras armé du gouvernement fédéral en ce qui concerne la recherche scientifique et technologique... De plus, la Belgique compte des entreprises industrielles de pointe avec des applications qui peuvent servir la défense. Il est essentiel de pouvoir les rapprocher de la Défense. Investir dans la recherche aujourd’hui est primordial pour créer les emplois demain et pour garantir notre prospérité d’après-demain »